Les bannières Flash cesseront d’exister à partir du 1er septembre prochain. Encore très présente en publicité online, c’est un bouleversement majeur qui affecte la totalité de l’industrie de la publicité en ligne

Apple avait été le premier à désactiver Flash sur iOS et ses MacBook Air pour des raisons de performances. C’est désormais le tour des principaux navigateurs de s’y mettre.

Dorénavant, 2 clics seront nécessaires pour accéder au site mis en avant. Autant dire une déperdition de 90% des visiteurs qui risque donc de se solder par une disparition totale du Flash.

Le Flash sera désormais de plus en plus remplacé par des bannières HTML, puisque 96% des navigateurs lisent aujourd’hui le HTML 5.

Les agences vont donc devoir se former rapidement pour pouvoir proposer des supports équivalents au Flash en réglant les très nombreux soucis que pose le HTML 5 : poids, typo, animations, responsive …

De plus, tandis que le Flash était en général réalisé par un web designer, il faudra désormais faire appel à un intégrateur pour créer des bannières en HTML 5. Toute une organisation entièrement à revoir donc.

Par ailleurs, les annonceurs étant généralement les derniers à mettre à jour leurs navigateurs, le recettage des bannières en HTML 5 sur IE7 risque de vite devenir compliqué ;).